Chantal Ouellet

  

Après avoir débuté une carrière en recherche médicale, Chantal Ouellet décida de réorienter définitivement ses activités professionnelles vers la peinture figurative, au début des années 1990.

 

Sa démarche, principalement autodidacte, l'amena rapidement à préférer l'huile et le pastel à l'aquarelle qui semblait être un médium moins adéquat pour le traitement réaliste de l'être humain. Cette quête artistique fût grandement facilitée par la rencontre de Denis Jacques, artiste peintre portraitiste accompli qui lui ouvrit les portes de son atelier. C'est en temps qu'apprentie dans cet atelier que pendant plusieurs années qu'elle étudia de façon approfondie l'anatomie humaine artistique, l'utilisation judicieuse des principes de composition, de la théorie des couleurs et de la perspective.

  

Bien que le graphite et le pastel sec occupèrent une place importante dans cet apprentissage, l'artiste développa une nette préférence pour l'huile afin de perfectionner sa maîtrise du rendu réaliste du personnage. Tout au long de ce cheminement, l'étude des tableaux des grands maîtres, principalement de l'école flamande et des académiciens français, a constitué une source prépondérante d'enseignement.

  

Sa formation scientifique amena l'artiste à s'intéresser de très près à la chimie de l'huile dans le but d'améliorer la qualité de sa matière picturale. L'approfondissement de cet aspect plus technique de la peinture fût facilité par la fréquentation de l'atelier de M. Laurent Laxenaire, restaurateur en chef de l'atelier Rodin à Paris, alors présent pour un séjour de 2 ans à Québec pendant les années 95-96.

  

Aujourd'hui, en plus d'offrir un service professionnel de portraitiste, tant à l'huile qu'au pastel, l'artiste oriente sa démarche vers la réalisation de peintures à saveur symbolique et allégorique, par le biais d'un traitement réaliste d'objets et de personnages situés dans des décors oniriques. Le spectateur est invité à plonger dans un monde imaginaire où les sentiments humains sont explorés. L'artiste désire ainsi procurer à cet observateur un instant de paix et de bien-être, visant une spiritualité qui l'éloignera des vicissitudes du monde réel.


Oeuvres exposées à la  galerie d'art

Monde